02/10/2017

La Chamberte - Des lycéens en création musicale électroacoustique

Jules-Ferry 25 septembre 2017.jpgJulien Guillamat, compositeur, au centre et, sur la gauche, le Proviseur Jean-Marc Cazilhac. 

Du violoncelle à la musique électroacoustique

 « Ma sœur jouait du violon et m’avait interdit de faire comme elle. J’ai pris un dictionnaire et découvert le violoncelle », raconte Julien Guillamat, compositeur en Résidence à l’Opéra orchestre national Montpellier Occitanie.

« Depuis l’âge de 5 ans, je fais de la musique et je suis devenu compositeur en 2005. »

Parcours classique, conservatoire de Montpellier, puis doctorat à l’université de Birmingham en Angleterre où il reste jusqu’en 2013. Retour à Montpellier où il fonde une association pour la création musicale, la « Maison des Arts sonores ». Compositeur de musiques classiques-contemporaines, Julien Guillamat anime des ateliers dans des centres d’art contemporain, des centres culturels, par exemple au Musée d’art contemporain de Sérignan ou au centre universitaire Paul-Valéry. « J’essaie de rester très actif dans le monde de la musique et je m’engage sur tous les fronts. Tout en gardant ma spécificité comme ligne de mire, la musique électroacoustique. »

En résidence au lycée professionnel Jules-Ferry

L’an dernier, Julien a été accueilli en résidence artistique au lycée Jules-Ferry, avec les élèves des sections accueil, commerce, hygiène et coiffure.

Ces lundi 25 et mardi 26 septembre a eu lieu le vernissage d’une sorte d’expo sonore, résultat de leur travail de composition. « Je reçois entre 10 à 60 personnes par session, on discute sur le travail qu’on a fait et on écoute le résultat final de ces enregistrements de musique électroacoustique qui utilise les nouvelles technologies : haut-parleur, micro et ordinateur. » Jean-Marc Cazilhac, le proviseur du lycée Jules-Ferry, a souligné la fierté du lycée d’accueillir en résidence un musicien de renommée internationale. Et surtout d’avoir réussi à sensibiliser un public assez éloigné de la culture à la musique classique (Vivaldi…). « Julien a été très disponible et patient ! »

Des prises de son, la découverte d’un travail créatif commun, une ouverture sur des possibilités créatives, somme toute une expérience musicale enrichissante, émouvante aussi, qui se poursuivra par des rendez-vous à l’Opéra en novembre.

21:52 Publié dans ecoles, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.