Accueil Montpellier La Martelle Celleneuve | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


07/02/2018

La Martelle - Silence, on lit ! au lycée Jules-Ferry

Lycée Jules-Ferry 2 février 2018 008.jpgNatacha Golf, professeure documentaliste et Samira Chikh, proviseure adjointe.

Le lycée professionnel Jules-Ferry (ex. La Colline) se lance ce jeudi 8 février dans la lecture avec l’action « Silence, on lit ! »

Chacun dans son coin fait la même action, pour le plaisir… de lire.

Natacha Golf, professeure-documentaliste au CDI, se souvient de l’époque où « au collège, il n’y avait pas les ordinateurs. On s’installait par terre, il n’y avait pas assez de places ». Elle est à l’initiative de l’action « Silence, on lit ! », un quart d’heure par jour où on arrête ce qu’on fait, et on lit, chacun dans son coin, en même temps.

Un moment à la portée de tous

Elle a reçu le soutien attentif de Samira Chikh, proviseure adjointe en poste depuis un an, pour qui «c’est un projet qui existe par ailleurs depuis quelques années et que je n’avais pas eu l’occasion de mettre en place dans les autres établissements où je travaillais.

Il apparaît évident de ramener ou d’amener à la lecture les élèves. C’est à la portée de tous, un moment qui peut être agréable et faire du bien.

Cela concerne l’ensemble de la communauté éducative et les horaires permettent ces moments où on se sent appartenir à la même communauté : on quitte les écrans (!), quels qu’ils soient (portables compris) et on se recentre sur soi. Cela peut fédérer au sein de l’établissement. »

Silence, on lit !… il y a une quinzaine d’années

L’action a débuté au lycée français d’Ankara (Turquie) il y a une quinzaine d’années. Tout le monde s’arrêtait de faire ce qu’il faisait et se mettait à lire. Si la contrainte à Ankara était de se confiner à la lecture de romans ou de documentaires, ici, revues, journaux sont aussi indiqués lors de ce quart d’heure qui concerne toute la communauté éducative, enseignants, personnel, élèves, gestionnaires...

« L’opération démarrage aura lieu le jeudi 8 février de 14h 45 à 15h. Elle se poursuivra ensuite tout le mois de mars (hors W.E. et mercredis) de 13h 30 à 14h. Puis nous ferons un bilan. L’action a été relayée aux professeurs de français pour sensibiliser les élèves, mais ce sera affiché partout dans le lycée », conclut Natacha Golf.

Lycée Jules-Ferry - rue de la Colline

Lycée Jules-Ferry 2 février 2018 010.jpgNatacha Golf au CDI.

02/10/2017

La Chamberte - Des lycéens en création musicale électroacoustique

Jules-Ferry 25 septembre 2017.jpgJulien Guillamat, compositeur, au centre et, sur la gauche, le Proviseur Jean-Marc Cazilhac. 

Du violoncelle à la musique électroacoustique

 « Ma sœur jouait du violon et m’avait interdit de faire comme elle. J’ai pris un dictionnaire et découvert le violoncelle », raconte Julien Guillamat, compositeur en Résidence à l’Opéra orchestre national Montpellier Occitanie.

« Depuis l’âge de 5 ans, je fais de la musique et je suis devenu compositeur en 2005. »

Parcours classique, conservatoire de Montpellier, puis doctorat à l’université de Birmingham en Angleterre où il reste jusqu’en 2013. Retour à Montpellier où il fonde une association pour la création musicale, la « Maison des Arts sonores ». Compositeur de musiques classiques-contemporaines, Julien Guillamat anime des ateliers dans des centres d’art contemporain, des centres culturels, par exemple au Musée d’art contemporain de Sérignan ou au centre universitaire Paul-Valéry. « J’essaie de rester très actif dans le monde de la musique et je m’engage sur tous les fronts. Tout en gardant ma spécificité comme ligne de mire, la musique électroacoustique. »

En résidence au lycée professionnel Jules-Ferry

L’an dernier, Julien a été accueilli en résidence artistique au lycée Jules-Ferry, avec les élèves des sections accueil, commerce, hygiène et coiffure.

Ces lundi 25 et mardi 26 septembre a eu lieu le vernissage d’une sorte d’expo sonore, résultat de leur travail de composition. « Je reçois entre 10 à 60 personnes par session, on discute sur le travail qu’on a fait et on écoute le résultat final de ces enregistrements de musique électroacoustique qui utilise les nouvelles technologies : haut-parleur, micro et ordinateur. » Jean-Marc Cazilhac, le proviseur du lycée Jules-Ferry, a souligné la fierté du lycée d’accueillir en résidence un musicien de renommée internationale. Et surtout d’avoir réussi à sensibiliser un public assez éloigné de la culture à la musique classique (Vivaldi…). « Julien a été très disponible et patient ! »

Des prises de son, la découverte d’un travail créatif commun, une ouverture sur des possibilités créatives, somme toute une expérience musicale enrichissante, émouvante aussi, qui se poursuivra par des rendez-vous à l’Opéra en novembre.

21:52 Publié dans ecoles, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

21/09/2017

La Martelle - Innovations pédagogiques au Lycée Jules-Ferry

2014 octobre divers 005 (Copier).jpgApprentissage de la coiffure. (archives 2014)

Cette année encore, la rentrée des nouveaux élèves au lycée professionnel Jules-Ferry s'est faite sous le signe de la cohésion. Après une matinée au cours de laquelle les classes et les parents ont rencontré les différentes équipes du lycée, place à deux demi-journées d'intégration par des ateliers de différente nature.

Au cours de ces ateliers, les élèves ont pu s'initier aux techniques de relaxation par le yoga, mais aussi par le rire. Pendant ce temps-là, d'autres se formaient aux gestes de premiers secours ou encore réfléchissaient grâce au théâtre d'improvisation à leurs comportements au quotidien. Les activités sportives n'étaient pas oubliées ni celle permettant de déterminer leur forme d'"intelligence", logique, corporelle, musicale, verbale... grâce à une série de tests.

Enfin, deux ateliers les sensibilisaient au développement durable.

Et le lycée, grâce à ses ruches, produit déjà du miel

 "Ces activités surprennent parfois un peu les élèves mais sont extrêmement riches en enseignements à la fois pour les équipes du lycée et pour les jeunes. Cela renforce la cohésion du groupe classe dès le début d'année, replace les élèves dans une posture volontaire d'apprenant et les valorise. Certains de ces ateliers seront poursuivis tout au long de l'année notamment celui sur le yoga. Le lycée va développer avec la Région un projet innovant sur ce thème permettant à des élèves d'utiliser des techniques issues du yoga et de la relaxation pour mieux se préparer aux examens, pour être plus concentrés en cours…", se félicite Jean-Marc Cazilhac, le proviseur du lycée Jules-Ferry.

21/11/2015

La Martelle - Jules-Ferry soutient les victimes de Paris

photo 1 du 18 nov.JPGUne magnifique organisation spontanée pour un tableau vivant.

Ce mercredi 18 novembre, à 10h, ils étaient nombreux à participer à la photo au lycée Jules-Ferry (ex La Colline). 15 classes riches en mixité sociale ont participé à la réalisation d’un tableau vivant qui s’est spontanément terminé en entonnant une vibrante Marseillaise : un mouvement de solidarité, d'espoir face aux attentats du vendredi 13 novembre, à l'aide de chemises cartonnées de couleurs bleu, blanc et rouge, comme dans les stades, sur lesquelles on peut lire : ENSEMBLE, Lycée Jules-Ferry, Montpellier, 13 novembre 2015, pour immortaliser leur réaction.

Etre solidaires, essayer de ne pas avoir peur

« Cela nous touche. Nous devons rester ouverts malgré tout, vivre normalement, avoir un train de vie normal, montrer qu'on n'a pas peur », disent les filles. Les garçons sont plus sensibles aux risques de suspicion, à la tension qui existe depuis les attentats à Paris. « Ce rassemblement était la moindre des choses pour rendre hommage aux victimes, la France est solidaire... faire vivre l'espoir. »

Dès le lundi 16, l’ensemble du lycée Jules Ferry, après le discours du proviseur et la minute de silence observée dans le plus grand respect, a voulu poursuivre ce moment solennel par une action concrète et visible pour témoigner de sa solidarité et du besoin de partager.

« Il y a eu une prise de conscience de tous les membres du lycée, tant du personnel administratif que des enseignants, des élèves, dont les EANAF, élèves allophones nouvellement arrivés en France et des apprentis. Sur les réseaux sociaux, tous les participants ont mis le drapeau bleu-blanc-rouge », poursuit Frédérique Jaubert, enseignante en éco-gestion, gardant en mémoire la phrase de Raphaël Glücksman dans On n'est pas couchés diffusée récemment : « On porte sur nos épaules une part de notre avenir commun. »

Le proviseur, Jean-Marc Cazilhac, indique que d’autres actions dans les classes se sont déroulées et continuent à se dérouler comme des mots de soutien aux familles, des réalisations d’affiches et de panneaux. Les élèves ont pu exprimer leurs réactions de peur, d'agressivité, de pleurs, un besoin d'évacuer. « Il faut écouter leurs messages. Dire aux autres : « Allez-y, faites-le, réagissez. »

Les enseignants se disent « très fiers de leurs élèves », « et ils peuvphoto 5.JPGphoto 6.JPGphoto4.JPGent être fiers de ce qu'ils ont fait ! »

26/05/2015

Celleneuve - Arthur-Rimbaud dans la Course contre la faim

aide humanitaireLes organisateurs : Odile Teston et les élèves.

Vendredi 22 mai 2015 à partir de 8h30, le collège Arthur-Rimbaud organise et participe, pour la première fois, à la 18ème édition de «La Course contre la Faim», un projet solidaire, sportif et citoyen de l'ONG Action contre la Faim, puisqu’il sensibilise les jeunes au problème de la faim et de la sous-nutrition dans le monde puis mobilise les élèves contre ce fléau. En parallèle des courses, des étudiants de Montpellier Business School animeront des ateliers sur les thématiques de la Faim et de la sous-nutrition.


« Au départ, c'est l'idée d'une professeure qui m'a proposé d'accéder au MAR (module d'accompagnement à la réussite). Le projet m'intéresse. On aide le Burkina Faso et on organise une course à pied le 22 mai», confie Chayma, élève au collège Arthur-Rimbaud en 3e D.

Pour la 18e édition de La Course contre la Faim de l'ONG Action contre la Faim, c'est la première fois que le collège participe. Odile Teston, professeur d'EPS, est investie dans le MAR et a proposé ce projet citoyen auquel participeront 315 élèves, des 6e, 5e, puis les 4e, 3e volontaires, ainsi que des parents d'élèves et le personnel du collège. « Si on ne veut pas courir, on peut marcher, c'est un projet participatif ! »

Kheira rajoute que « pour cette course, il faut des parrains. Chaque participant a un Passeport où sont inscrits les noms de ceux qui font une promesse de don, trouvés dans le cercle familial ou amical : 10cts, 20 cts... »
Si le don est supérieur à 8 €, il y a un reçu de déduction fiscale. C'est à la fin de la course que seront comptabilisés les kilomètres parcourus.

Très actif dans la sensibilisation à cette initiative et grâce à un emploi du temps adapté, Jean-François s'est occupé, depuis septembre, du tracé de la course qui aura lieu dans l'enceinte du collège, sur les plateaux d'EPS et dans la cour de récréation : « La boucle fait 430 mètres. Il y aura ceux qui font 2 km, et les plus rapides, les gazelles, pourront faire jusqu'à 5 km maximum en 20 minutes. » Il a même créé un parcours bis pour les gens porteurs de handicap afin que tout le monde puisse participer.

Et Odile Teston de conclure : «Nous ferons le bilan et nous verrons comment l'étendre aux écoles primaires du secteur, pourquoi pas ? »

13:54 Publié dans ecoles, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aide humanitaire |  Facebook | | |

11/04/2015

La Martelle - Jules-Ferry accueille un défilé mêlant coiffure et chorégraphie

2014 octobre divers 003 (Copier).jpgVendredi 10 avril, les deux classes de première année de coiffure, « contentes de montrer ce qu'on fait » et bien investies dans le projet présenteront un défilé de coiffure sur les thèmes des quatre éléments, les quatre saisons, les mangas et Rouge et noir. « Depuis octobre, nous adaptons cette démarche au programme. Actuellement, les élèves préparent les couleurs pour le défilé. »
Ces classes ont participé à des prises de vue avec le lycée Champollion de Lattes section photo sur ces mêmes thèmes et les photos seront exposées vendredi.
« Les chorégraphies sont le fruit de l'imagination des élèves, sur un travail réalisé ensemble. C'est une manière de travailler où les élèves mènent leur projet et développent leur côté artistique, avec la participation des esthéticiennes pour les maquillages corps et visage », confie Fabienne Combettes, leur professeur.

Parents et familles sont invités, ainsi que l'équipe de direction et le personnel du lycée. Le nouveau proviseur Jean-Marc Cazilhac, ancien proviseur du collège Les Garrigues, a pris ses fonctions à la rentrée de septembre au lycée Jules-Ferry, en remplacement de Jean-Claude Cuinat-Guerraz.

Vendredi 10 avril de 17h 45 à 19h30
Lycée Jules-Ferry (La Colline) – 270, avenue de la Colline
04 67 10 74 01

16:09 Publié dans ecoles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

10/04/2015

Celleneuve - Un quatuor champion départemental de natation

 

2015 M. Giglio et les nageurs.jpgLes jeunes nageurs et leur professeur, Jean-Marc Giglio.

La section sportive natation du collège Arthur-Rimbaud félicite ses champions départementaux

Des élèves de la section sportive natation du collège sont devenus champions départementaux de natation en épreuves combinées ce mercredi 1 avril.

Ils sont encadrés par leur professeur d'eps (éducation physique et sportive) Jean-Marc Giglio et leur emploi du temps aménagé leur permet de nager 2 à 3 fois par semaine.

Certains d'entre eux nagent également avec le club Montpellier Paillade Natation et deviendront peut-être, qui sait, les champions français de demain ?

Des tests d'entrées à la section pour la rentrée prochaine sont fixés pour le mercredi 20 mai 2015 à la piscine Neptune de 13h 30 à 15h.

Collège Arthur-Rimbaud - 2, Rue Marius Petipa

04 67 75 43 90

 

15:59 Publié dans ecoles, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |